Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services de l'administration / Environnement / Conseils pratiques / Plantes invasives
Actions sur le document

Plantes invasives

 

Les plantes exotiques sont importées par l’homme des 4 coins du monde. La plupart de ces espèces ne posent aucun problème. Certaines, cependant, représentent une menace sérieuse pour l’environnement car elles se dispersent facilement et prolifèrent dans la nature de manière incontrôlable.
Les plus connues se nomment : berce du Caucase, balsamines de l’Himalaya ou encore renouée du Japon. Ce sont les plantes invasives (ou plantes exotiques envahissantes).
On les retrouve partout : dans les villes, les forêts, les prairies, les étangs, les bords de route et qui sait, sans le savoir, dans votre jardin.

 

Quel est le problème ?

 

Les plantes invasives dominent la végétation naturelle en formant des tapis denses et continus. Elles prennent la place des espèces indigènes, dégradent les écosystèmes et peuvent conduire à une diminution de la biodiversité.

Une fois installées dans les milieux naturels, il est très difficile de freiner leur développement. Les moyens à mettre en œuvre sont extrêmement coûteux.

Certaines plantes invasives peuvent causer des problèmes de santé. Par exemple, la sève de la berce du Caucase peut générer de graves brûlures au contact de la peau.

 

Que faire pour éviter la propagation de ces plantes invasives ?

 

Par de simples gestes, nous pouvons tous réduire les risques d’introduction des plantes invasives. En voici quelques exemples :

  1. Connaître la liste noire des plantes invasives
  2. Eviter de les planter
  3. Privilégier l’utilisation de plantes non invasives
  4. Ne pas jeter les déchets verts contenant des plantes invasives dans la nature ou dans les rivières

 

Conseils de gestion

Berce du Caucase

Balsamines de l’Himalaya

Renouée du Japon