Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Coronavirus: s'informer, se faire aider…
Actions sur le document

Coronavirus: s'informer, se faire aider…

Symptômes covid ? Ne perdons pas de temps ! Dès l’apparition des symptômes, isolez-vous et contactez par téléphone votre médecin.

Le Comité de concertation fixe un socle fédéral pour le port du masque obligatoire

Le Comité de concertation a discuté ce jour de la situation épidémiologique en Belgique. Au vu des importantes disparités régionales dans les taux de vaccination, le Comité de concertation a opté pour une approche différenciée.

Le Comité constate que le nombre de nouvelles contaminations est en phase de stabilisation. Il en va de même pour les taux globaux d’hospitalisations qui, après une période de lente augmentation depuis le début du mois de juillet, ont diminué pour la première fois la semaine dernière. Il subsiste néanmoins d’importantes disparités : en Flandre, l’incidence est à la baisse, en Wallonie on observe une légère hausse et Bruxelles connaît une stabilisation des chiffres des contaminations à un niveau élevé. La prudence reste donc de mise.

La vaccination est un facteur décisif pour maintenir sous contrôle les taux d’hospitalisations et d’occupation des soins intensifs. En Belgique, 91,8 % des personnes de plus de 65 ans et 71,9 % de la population totale sont complètement vaccinées, même si les taux de vaccinations diffèrent eux aussi d’une région à l’autre.

Ce taux de vaccination global nous place néanmoins parmi les meilleurs élèves de l’Union européenne et du monde en la matière. Et cela se reflète aussi dans les hospitalisations : sur la période allant du 1er janvier 2021 au 8 août 2021, 19 723 hospitalisations de patients atteints du Covid-19 ont été enregistrées, dont 2,1 % des patients étaient totalement vaccinés et 6,4 % seulement partiellement. 

À la lumière de cette situation, le Comité de concertation a pris une série de décisions.

Port du masque et distances

À compter du 1er octobre, le port du masque reste obligatoire pour les personnes de plus de 12 ans dans les cas suivants :

  • dans les espaces intérieurs des transports en commun, des gares et des aéroports ;
  • dans les établissements de soins ;
  • pour le personnel et les patients/clients de métiers de contacts médicaux et non médicaux ;
  • lors d’événements, représentations culturelles et autres, compétitions sportives et entrainements, et lors de congrès rassemblant plus de 500 personnes à l’intérieur.
  • Ces obligations constituent le socle fédéral qui est applicable à l’ensemble du pays. Les autorités régionales prévoiront des obligations plus contraignantes si la situation épidémiologique le requiert.

Cafés et vie nocturne

À partir du 1er octobre, il sera à nouveau permis de danser dans les cafés. Les discothèques, dancings et night clubs pourront aussi rouvrir à condition d’utiliser le Covid Safe Ticket et d’assurer une qualité de l’air et une ventilation suffisantes, en respectant les protocoles renforcés. 

Utilisation du Covid Safe Ticket

Le Covid Safe Ticket est la preuve d’une vaccination complète, d’un test PCR négatif récent ou un certificat de rétablissement. Le Comité de concertation estime que le Covid Safe Ticket constitue une solution alternative appropriée à des mesures restrictives ou autres fermetures dans les villes et communes où la situation épidémiologique s’est sensiblement détériorée.  

Les entités fédérées doivent prévoir une assise réglementaire – via décret ou ordonnance – afin d’ancrer l’utilisation du Covid Safe Ticket. Une réflexion va être lancée afin de statuer sur l’extension ou non de l’utilisation du Covid Safe Ticket dans les lieux publics où les risques épidémiologiques demeurent élevés.

Les organisateurs d’événements en intérieur rassemblant 500 personnes ou plus et d’événements en extérieur rassemblant 750 personnes ou plus pourront aussi utiliser le Covid Safe Ticket dès le 1er octobre. Dans ce cas, les obligations du CIRM/CERM tombent.

Le respect du port du masque et de la distanciation sociale ne sont plus obligatoires lors de ces événements. Les organisateurs doivent toutefois en demander l’autorisation aux autorités locales.

Voyages

Ces dernières semaines, les contrôles à l’entrée du territoire ont été intensifiés et sont devenus plus contraignants. Dans l’intervalle, tous les voyageurs de retour de voyage et ceux arrivant sur le territoire belge sont contrôlés pour vérifier s’ils ont bien rempli le Passenger Locator Form (PLF).

Les entités fédérées et les autorités locales ont quant à elles renforcé le contrôle du testing, du tracing, de la quarantaine et de l’isolement des personnes de retour de voyage.

Taux de vaccination trop faible dans certaines villes et communes

Les autorités bruxelloises ont pris les mesures suivantes :

  • augmentation du nombre d’agents « call and field » pour contrôler les personnes de retour de voyage de pays affichant un taux de positivité élevé ; 
  • renforcement du contrôle manuel des PLF, où les formulaires suspects sont directement transmis à des agents de terrain pour un suivi (approfondi) ;
  • accès direct de la police à la base de données PLF, avec des contrôles de personnes qui n’ont pas respecté l’obligation de contrôle ;
  • demande expresse aux entreprises et administrations sises sur le territoire bruxellois de maintenir le télétravail comme norme ;
  • utilisation élargie du Covid Safe Ticket ;
  • possibilité de se faire vacciner dans les entreprises, les écoles secondaires, les hautes écoles et les universités ;
  • mise en place de points de vaccination mobiles (généralistes, infirmiers à domicile, pharmacies, gares, etc.).

Préparation de la fin de la phase fédérale

Les semaines à venir seront consacrées à la préparation de la fin de la phase fédérale.

Le Comité de concertation continuera par ailleurs à suivre de près l’évolution de la situation épidémiologique et se réunira au plus tard à la mi-octobre.

 
 


Comité de concertation : levée de nombreuses restrictions dès le 1er septembre

Le Comité de concertation a évoqué aujourd’hui en détails la situation épidémiologique dans notre pays. Les objectifs du Plan « été » étant atteints, certaines restrictions peuvent être levées comme prévu, dès le 1ier septembre. Par ailleurs, des efforts supplémentaires devront être fournis afin d’atteindre dans toutes les communes du pays le seuil minimal de 70% de vaccination complète, tremplin vers la vaccination complète de la population entière.

Le Comité de concertation constate une tendance à la hausse lente mais persistante du nombre de contaminations. Le Commissariat Covid-19 confirme cependant que la situation est et reste maîtrisable, plus particulièrement dans les hôpitaux. On le doit au succès de la campagne de vaccination. Plus de 90% des personnes âgées de plus de 65 ans et des personnes vulnérables de notre pays ont été entièrement vaccinées ; près de 70% de la population totale a été vaccinée. Grâce à ces résultats, la Belgique fait partie des pays les plus performants de l'Union européenne et du monde en matière de vaccination.

Nouvelle étape du Plan « été »

L’objectif d’un taux de vaccination de 70 % des adultes ayant été atteint, le Comité de concertation décide de passer à l’étape suivante du Plan « été » dès le 1er septembre prochain.

Concrètement, il s’agit de :

1. Réunions dans l’espace privé : il n’y aura plus de restrictions en ce qui concerne le fait de recevoir des personnes à la maison ou dans un logement touristique.

2. Télétravail : le Comité de concertation invite les entreprises à ancrer structurellement le télétravail.

3. Activités Horeca professionnelles :

  • il n’y aura plus de restrictions en ce qui concerne les heures d’ouverture et de fermeture (y compris pour le service à domicile), le nombre de personnes à table, la distance entre les groupes de personnes à table, les terrasses, le niveau sonore et le service au bar. L’obligation de prévoir uniquement des places assises est également supprimée.
  • L’obligation du port du masque lors des déplacements au sein d’un établissement Horeca est maintenue.
  • Les discothèques et les dancings pourront rouvrir leurs portes dès le 1er octobre sur la base de protocoles plus pointus en matière de qualité de l’air, de ventilation et de capacité maximale en fonction de la superficie. Il sera à nouveau possible de danser dans les cafés à partir du 1er octobre. Les entités fédérées pourront toujours décider d’appliquer plus strictement ces modalités.

4. Activités dans un contexte organisé : il n’y aura plus de restrictions pour les activités dans un contexte organisé, notamment organisées par un club ou une association.

5. Fêtes privées : les restrictions applicables aux buffets et au fait de danser lors de fêtes privées, notamment de mariages, sont levées.

6. Cultes : les restrictions concernant les mariages civils, les funérailles, l’exercice individuel et collectif de l’assistance morale non confessionnelle au sein d’une association philosophico-religieuse, à la visite individuelle ou collective d’un bâtiment destiné au culte ou à l’assistance morale non confessionnelle.
       Le port du masque obligatoire est maintenu.

7. Secteur événementiel et Covid Safe Ticket

  • Les restrictions concernant les événements réunissant moins de 200 spectateurs à l’intérieur et moins de 400 spectateurs à l’extérieur sont levées, sauf si l’autorité locale compétente en décide autrement.
  • Concernant les événements réunissant plus de 200 spectateurs en salle et plus de 400 spectateurs à l’extérieur, le Covid Safe Ticket pourra être utilisé à partir du 1er septembre. Dans ce cas uniquement, les obligations concernant le masque, la distance sociale et le CIRM/CERM seront annulées.
  • À partir du 1er octobre, la fin des restrictions s’appliquera au moins aux événements rassemblant 500 spectateurs à l’intérieur et 750 spectateurs à l’extérieur.


Compte tenu du taux de vaccination plus faible qu’affichent certaines communes de la Région de Bruxelles-Capitale, le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a indiqué qu’il n’appliquerait pas une série d’assouplissements à partir du 1er septembre, notamment dans le domaine de l’Horeca et du télétravail.

Port du masque obligatoire et respect des distances

Le port du masque et le respect des distances de sécurité d'un mètre et demi restent des outils importants pour prévenir la propagation du virus.

C'est pourquoi le port du masque reste obligatoire dans toute une série de situations, notamment dans les transports en commun et les gares, dans les magasins et les centres commerciaux, lors des déplacements dans les établissements Horeca, dans les salles de conférence, les foires commerciales, les auditoriums, les lieux de culte, les palais de justice, les bibliothèques et lors de manifestations. Dans les lieux très fréquentés tels que les rues commerçantes, les marchés annuels et les foires, le port du masque reste obligatoire, comme le prévoient les autorités locales compétentes.

A partir du 1er septembre, le port du masque n'est plus obligatoire dans les espaces accessibles au public des entreprises, des collectivités publiques ou des associations, ainsi que dans le secteur culturel, festif, sportif, récréatif et événementiel pour les événements et fêtes privées rassemblant moins de 200 personnes à l'intérieur et 400 personnes à l'extérieur, sauf décision contraire de l'autorité locale.

Vaccination obligatoire des soignants

Compte tenu du rôle crucial des prestataires de soins dans la lutte contre le COVID-19 et de la nécessité de maximiser la protection des patients, le Comité de concertation demande à explorer sous quelles modalités la vaccination obligatoire pourrait être implémentée pour tous les prestataires de soins, y compris les travailleurs indépendants, tant dans le secteur ambulatoire que dans les établissements de soins.

Les ministres de la Santé publique sont aussi invités à publier sans délai les taux de vaccination des soignants par établissement de soins.

Efforts supplémentaires pour atteindre une vaccination complète

La vaccination complète reste la principale réponse à l'évolution épidémiologique.

Afin de réduire la circulation du virus et la charge hospitalière, le seuil minimum de 70% de taux de vaccination complète doit être atteint dans toutes les communes du pays, comme étape intermédiaire vers une vaccination complète de la population.

Dans un certain nombre de communes, le taux de vaccination reste inférieur à ce niveau. C'est le cas dans les trois régions, mais surtout dans la Région de Bruxelles-Capitale.

Le Comité de concertation soutient donc l'intention du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale d'organiser des actions spécifiques pour sensibiliser la population et rapprocher la vaccination du domicile et du lieu de travail, notamment par des initiatives de porte-à-porte. La Région de Bruxelles-Capitale continue également à vivement encourager le télétravail.

La possibilité sera donnée aux entités fédérées qui comptent des communes où la situation épidémiologique ou vaccinale l'exige, de prévoir le Covid Safe Ticket pour des activités autres que des événements.

Préparation de la phase post-fédérale

Le Commissariat COVID-19 et le Centre national de crise sont chargés d'élaborer un rapport circonstancié sur la manière d'organiser la fin éventuelle de la phase fédérale et la phase post-fédérale. Le mandat du Commissariat COVID-19 est également prolongé de six mois, notamment pour accompagner la fin de la phase fédérale et assurer le transfert des missions.


Mesures fédérales

Retrouvez toutes les informations en temps réel sur les merures et arrêtés fédéraux.

www.info-coronavirus.be

Call center téléphonique (accessible tous les jours de 9h à 17h) : 0800/14.689

Mesures en Wallonie

Retrouvez toutes les informations en temps réel sur les merures et arrêtés régionaux.

  • Covid-19 : stratégie de vaccination au niveau de la Wallonie
  • Synthèse des décisions du Gouvernement wallon
  • Indemnités Covid-19
  • Fonctionnement de l’administration régionale
  • ...

www.wallonie.be

Le 1718 (1719 en allemand) est gratuit et accessible de 8h30 à 17h tous les jours ouvrables.
 

Mesures en Brabant wallon

Retrouvez toutes les informations en temps réel sur les mesures et arrêtés Provinciaux.

  • Situation de l'épidémie en Brabant Wallon
  • Synthèse des décisions prisent par le Gouverneur
  • ...

www.gouverneurbw.be

Les bureaux sont ouverts de 9h30 à 12h et de 14h à 16h. En dehors de ces heures, les services sont accessibles sur rendez-vous : 010/23.67.20 

 

Mesures spécifiques pour Lasne

Retrouvez toutes les informations en temps réel sur les mesures et arrêtés Communaux.

Y292aWQxOUBsYXNuZS5iZQ==

 

 

 



Quelques informations importantes

  • Pour l'Horeca

Les trois fédérations de l’horeca tentent de fournir des informations utiles sur les mesures corona.
reouverturehoreca.be/ - news.economie.fgov.be

  • Pour les voyageurs

Le site du service public fédéral Affaires étrangères propose notamment des cartes et conseils aux voyageurs en fonction de l'évolution de la crise sanitaire. 
Il est possible de voyager, mais ce n’est pas recommandé. Respectez toujours les mesures qui s’appliquent dans le pays de destination et celles qui s’appliquent à votre retour en Belgique.
Call center téléphonique : (+32) 078/15.17.71
diplomatie.belgium.be/fr

  • Où se faire tester ?

Carte interactive AVIQ des Centres de testing Covid-19 en Région wallonne

  • L'auto-test

Comment réaliser un autotest Covid-19 ?
www.info-coronavirus.be/fr/autotest/

  • Sciensano

Sciensano est l’institut scientifique de référence en épidémiologie des maladies infectieuses. À la demande des autorités de santé publique, il coordonne l’élaboration des procédures pour les professionnels de la santé ainsi que le Risk Assessment Group (RAG) qui analyse l’effet des mesures prises. Enfin, ce site propose aussi un suivi détaillé de la situation épidémiologique du Covid-19 en Belgique, au jour le jour.

  • Bien choisir son masque : tout un programme !

Plusieurs types de masques buccaux circulent actuellement, mais tous ne protègent pas efficacement contre le coronavirus. Voici quelques conseils avisés du SPF Économie pour bien acheter et porter sa protection buccale.

  • Aides spécifiques pour les entrepreneurs et indépendants

www.1890.be

www.1890.be se veut la porte d’entrée régionale d’information et d’orientation pour les entrepreneurs wallons. Ce service a un double objectif : fournir aux entrepreneurs une information sur les différents aspects liés à l’exercice d’une activité économique (accompagnement, financement, aides financières pour la création ou le développement d’une activité, de formation pour le personnel, de prestations de services, etc.)  mais aussi orienter les entrepreneurs ou futurs entrepreneurs vers le bon interlocuteur parmi le réseau wallon des partenaires publics mais aussi privés.
Y sont abordés : les aides financières aux entreprises de l'HORECA et des secteurs à l'arrêt ; les guides et protocoles anti-covid dans les secteurs de l'économie…

0800/30.025

Cette ligne d’écoute a été mise en place en vue de soutenir les travailleurs indépendants. Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h, des psychologues effectuent des entretiens gratuits par téléphone ou vidéoconférence. Les travailleurs indépendants qui le souhaitent peuvent être rappelés à raison de 4 appels répartis dans le mois suivant la demande initiale afin d’assurer un soutien continu. Une initiative de l’ASBL "Un Pass dans l’Impasse". 

  • Aides sociales et psychosociales

CPAS de Lasne

Le site du CPAS de Lasne reprend l'intégralité des services offerts par notre Centre Public d'Action Sociale, ainsi que leurs coordonnées. Plus d'infos : www.cpas-lasne.be

luttepauvrete.wallonie.be

Ce site (luttepauvrete.wallonie.be) comporte une soixantaine de questions répondant aux besoins spécifiques (énergie, budget, logement, justice, santé, aides sociales…) des personnes en difficulté (familles, jeunes, ainés, personnes handicapées, primo-arrivants…) et envoie également vers les aides adéquates pour chacune des matières précitées.
Il se double du numéro gratuit 1718 où les répondants ont été formés à évoquer des questions relatives aux aides existantes en matière d’alimentation, de crédits, de logements, de situations professionnelles ou de chômage. Ils font également le relais entre l'appelant et l’interlocuteur compétent (aides psychologiques, aides aux assuétudes, détresses familiales, services de proximité, etc).

Service de Santé mentale de la Province du Brabant wallon

La crise sanitaire vous inquiète ? Vous ressentez le besoin de parler et/ou d'être écouté(e) ? Les équipes du service de Santé mentale de la Province du Brabant wallon sont là pour vous. Appelez le 010 23 60 97, donnez vos coordonnées et vous serez recontacté(e) par un thérapeute. Cette ligne est disponible du lundi au vendredi, de 9h à 17h. Plus d'infos : www.info-coronavirus.be/fr/aide-psychosociale

0800/16.061 - une ligne pour le personnel soignant

Ce numéro d’appel gratuit est géré par l'AVIQ et accessible du lundi au vendredi de 9h à 17h.

0800/32.123 - ligne d'écoute du Centre de Prévention du Suicide

Ouverte 24h/24, cette ligne offre un recours ponctuel, accessible immédiatement et gratuitement à toute personne qui souhaite parler, dans le respect de l'anonymat.

0800/303.30 - une ligne d’écoute pour les aînés

L’ASBL Respect Seniors propose ce numéro d’appel gratuit et anonyme qui permet de libérer votre parole en tant qu’aîné et de vous aider à porter un autre regard sur la situation.

0800/20.440 - une ligne d’écoute pour les proches des personnes malades ou isolées

Des bénévoles formés à l’écoute active offrent un soutien vigilant aux proches de personnes malades et/ou isolées afin de leur permettre de vivre au mieux ces conditions exceptionnelles de solitude dues au confinement. Ils sont joignables du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 17h à 19h ainsi que le samedi et le dimanche de 17h à 21h.
 

Evènementiel :
Les organisateurs d’événements publics doivent compléter un formulaire web appelé « Matrice » pour vérifier la faisabilité de leur organisation.
Il est disponible à l’adresse https://www.covideventriskmodel.be/ (la création d’un compte UiTiD est nécessaire).
Toute demande d’autorisation pour un événement public, en plus du formulaire habituel, devra être accompagnée du rapport généré par la « Matrice ».

Retrouvez le listing complèt des protocoles sur : www.info-coronavirus.be/fr/protocols